BLOGLFW

Une question pour vous. Qu’est ce que la London Fashion Week 2012 a apporté au monde? Était-ce Stella McCartney, Burberry ou McQ? En fait, aucune de ces réponses. C’était un rapport du British Fashion Council sur la croissance stratégique. Mais avant que vous ne soyez trop déçus, il avait une belle couverture et c’est une lecture intéressante sur l’avenir de la mode au Royaume-Uni. Le British Fashion Council a utilisé le début de la London Fashion Week pour lancer son rapport intitulé “Avenir de la mode et Considérations stratégiques pour la croissance” établissant sa vision pour le secteur et identifiant les domaines clés où des mesures doivent être prises pour que l’industrie utilise son important potentiel.

Selon le rapport , le défi est de bâtir sur le succès acquis jusqu’ici pour atteindre encore plus. Nulle part ce succès plus évident que dans la vente au détail en ligne. Le rapport indique que les ventes de la mode en ligne ont augmenté de 152% entre 2005 et 2010. En 2015 au Royaume-Uni, les ventes de la mode en e-commerce devraient atteindre une valeur de 7 milliards de pounds. En termes de mode au détail le rapport identifie trois priorités: l’augmentation des ventes aux visiteurs en provenance des marchés émergents, l’investissement dans le déploiement international de forte marques de mode au détail du Royaume-Uni et la maximisation de la vente en ligne.

 Pour nous ici à Diligent Commerce, ces objectifs louables sont tous liés par une composante essentielle : une puce à la pointe du commerce électronique et sans laquelle la mode au détail au Royaume-Uni tomberait sûrement du podium. La simplification du processus d’achat en ligne, la vente intelligente, le buzz autour de nouveaux produits sur les réseaux sociaux, la présentation de produits de manière plus attrayante et convaincante sont les facteurs d’une mode en ligne intelligente et réussie. Le rapport souligne également le rôle des acheteurs d’outre-mer, certains dépensent 41 millions de livres en produits de mode lors de leur visite en Grande-Bretagne. En reconnaissant l’importance de la mode au Royaume-Uni, on ne devrait pas attendre que les clients potentiels viennent en Grande-Bretagne, mais plutôt aller vers eux ! Pourquoi attendre qu’ils visitent la Grande-Bretagne quand vous pouvez leur vendre un peu de London Fashion Week à la maison? Ce n’est pas difficile à vendre car la mode est parfaitement adaptée pour le support numérique.

Trouver de nouvelles façons de présenter une telle créativité et d’exploiter la puissance des réseaux sociaux seront 2 façons pour l’industrie de livrer son potentiel à travers le commerce électronique de la mode. Le rapport cite certains détaillants de la mode tels que Net-a-Porter qui sont déjà à la pointe de l’innovation en mode e-commerce et se développe une clientèle mondiale et fidèle. Burberry est un autre exemple de marque en plein essor dans la mode en ligne. Plus de détaillants britanniques dans le commerce électronique de la mode devraient suivre leur exemple.

 Par exemple en personnalisant l’expérience d’achat en ligne plus grâce à une meilleure utilisation des données ou en étant plus réactif et malin dans les emails suivant un achat avec des suggestions pertinentes du type “comment compléter votre look”. Il existe notamment de nouvelles technologies pour la mode en ligne comme la réalité augmentée. Afin que le British Fashion Council réalise ses ambitions, il aura besoin de détaillants qui gèrent efficacement leur commerce en ligne. Cela implique créativité et innovation

Haut de page